Le 26 juin 2020, le sénat a produit un rapport intitulé 

« Comment valoriser les entreprises responsables et engagées ».

L’objectif est de montrer la voie à toutes les entreprises par le biais de recommandations claires et simples. 

 

Sensibiliser les jeunes à la RSE dès le collège ou le lycée, assouplir la réglementation des marchés publics pour autoriser

les acheteurs à exiger une politique RSE des soumissionnaires, voici le type de recommandations que l’on peut retrouver dans ce

rapport qui en liste 18 au total.


Faire évoluer la commande publique pour inciter les entreprises àdévelopper la RSE 

Si la politique RSE est aujourd’hui souvent réservée aux grandes entreprises, la délégation du sénat souhaite pourtant impliquer

plus largement les TPE et PME. La réglementation de la commande publique pourrait jouer un rôle incitatif vis-à-vis des entreprises

qui participent aux marchés publics.


Inciter les entreprises à former leurs salariés à la RSE 

Sensibiliser ses salariés à la RSE passe par la formation.

La Chambre Haute souhaite l’intégrer aux dispositifs de formation professionnelle afin d’en faciliter la prise en charge. 

 

Créer un référentiel sectoriel allégé à l’attention des PME 

La RSE est un sujet délicat pour les TPE.

Manque de moyens, manque de temps dans les entreprises, le sujet est trop vite balayé.

Le sénat propose de mettre en place un référentiel accessible aux TPE. Il permettra de mener une réflexion et instaurer desactions

simples afin d’aborder la RSE au sein de l’entreprise.

 

La RSE, ce n’est pas que la protection de l’environnement ! 

Au travers de sujets tels que l’égalité professionnelle homme/femme, la prévention des risques psychosociaux ou le mécénat de

compétences, le sénat souhaite rééquilibrer les dimensions environnementales et sociales pour appuyer une stratégietournée vers

l’humain.



Source : https://www.senat.fr/fileadmin/Fichiers/Images/communication/Autre/20200626_RSE_recommandations.pdf

Laisser un commentaire

C2L Solutions