Trophées de la commande publique

Trophée de la commande publique et marché de denrées alimentaires

Déjà 2 ans pour la loi EGALIM

La loi Egalim vient de fêter ses 2 ans au 1er Novembre. Cette loi a pour vocation de révolutionner nos approvisionnements 

alimentaires pour insuffler plus d’équilibre dans les relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et promouvoir 

une alimentation saine, durable et accessible à tous.

 

Des débuts difficiles pour l’alimentation durable et de qualité

Pour son 1er anniversaire, Egalim a subi les vives critiques des instances politiques. Difficile à mettre en œuvre, peu de contrôle et 

encore moins de sanctions.

Certains établissements brillent toutefois par leur engagement pour porter cette loi et en appliquer les mesures quand la plupart 

peinent à réinventer leur modèle d’approvisionnement pour y intégrer plus de produits bio, plus de circuits courts.

Plus, plus, plus mais toujours avec le même budget…

Les gestionnaires de restaurants collectifs n’ont en effet pas la possibilité de faire peser sur les familles l’augmentation qui serait 

nécessaire pour atteindre le graal : les 50% de produits de qualité (selon le référentiel inao.fr), dont au moins 20% de produits bio.

 

De belles initiatives en restauration collective

Malgré les difficultés rencontrées par certains, la machine est désormais lancée ! Dans toute la France même si les objectifs ne sont 

pas atteints, les initiatives sont régulières, la restauration collective est plus concernée, plus engagée !

Des poules pour réduire les déchets dans les lycées, des potagers à l’école, des composteurs qui transforment les biodéchets en 

terreau, les idées et innovations ne manquent pas !

 

Consommer local, c’est possible ?

Il reste toujours un problème de taille.

La loi demande un approvisionnement en produits bio et de qualité, les acteurs publics souhaiteraient travailler en circuit court 

mais la réglementation n’autorise pas les critères de proximité et/ou de localisme. La loi européenne est toujours au-dessus. Alors 

comment rendre la commande publique soit accessible à tous !

 

Et si la solution résidait dans les détails ?

Ce 12 Novembre 2020 ont eu lieu les trophées de la commande publique et on trouve parmi les lauréats une initiative qui va peut-

être ouvrir la voie d’une commande publique plus engagée et équitable !

L’Economat des Armées s’est vu décerner un trophée pour des accords à bon de commande portant sur des denrées alimentaires, 

et plus particulièrement sur le lot « lait UHT » doté d’une dimension équitable. Le critère prix pondéré à 55% comporte un sous 

critère lié au prix global de l’offre (30%) et un sous critère lié à la rémunération des producteurs (25%).

On imagine déjà les possibilités qu’offre cette pondération, les producteurs proposant leurs produits en direct se retrouvent 

largement favorisés sur le critère prix.

La balle est dans le camp des acheteurs publics maintenant pour reprendre et utiliser ce mécanisme de pondération du critère prix.

Source :

Le moniteur : https://www.lemoniteur.fr/article/trophees-de-la-commande-publique-les-sept-laureats-de-2020.2115144

Le palmarès 2020: https://www.achatpublic.com/sinformer/trophees-de-la-commande-publique

Laisser un commentaire

C2L Solutions